HOMMES

Ayant travaillé sept ans dans une Maison d’Arrêt pour les hommes, j’ai voulu à travers ce travail, montrer le malaise profond qu’exprime le corps placé dans de conditions d’enfermement.

Lola Granell Janvier 2005 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *